L’isolation : comment réaliser son projet de rénovation ?

L’isolation est primordiale pour un logement sain et économe en énergie. C’est pour cette raison qu’il doit faire partie intégrante des rénovations si le nécessaire n’a pas déjà été fait.

 

Pourquoi isoler sa maison ?

Perditions thermiques

Tout d’abord il est évident qu’un logement mal isolé est sujet à de grosses pertes thermiques, et cela concerne l’été comme l’hiver. L’hiver, les chauffages sont mis en routes et si l’isolation est insuffisante, la chaleur générée par les radiateurs va avoir tendance à s’échapper de l’intérieur. A l’inverse l’été, lorsqu’il fait très chaud, il est difficile de garder le logement frais car l’air extérieure à plus haute température, va s’engouffrer dans la maison. Les isolants utilisés permettent alors de réduire les échanges thermiques et aussi sonores.

Gain économique

Le chauffage est une part importante de la facture électrique d’un foyer, il s’élève jusqu’à 60% de la note annuelle. C’est pour cela qu’une limitation de son utilisation réduirait considérablement la consommation électrique. C’est aussi valable pour la climatisation l’été. 1 euro investi dans l’isolation permettrait d’économiser 7 euros sur la facture énergétique, et votre bien gagne en valeur, car un logement faible en consommation est valorisé à la vente !

45647450_318504488733940_2390448363091787776_n

Quel type d’isolation pour quels avantages ?

Plusieurs types d’isolation existent en fonction des besoins et du type de logement dont il s’agit. Sachez que même si des travaux d’isolation peuvent coûter cher, cela reste un investissement, et vous pouvez aussi bénéficier de primes de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat.

Isolation intérieure

C’est l’isolation la plus courante en France. Elle consiste en une couche de matériaux isolants posée entre le mur extérieur du logement et l’intérieur de celui-ci. L’isolation intérieure est une technique économique et relativement facile à mettre en place en plus d’être éligible aux subventions de l’état. Cependant, elle fait perdre de la surface intérieure et a une faible perméabilité à l’eau.

Isolation extérieure

Une isolation extérieure peut aussi être envisageable, l’isolant se trouve alors entre le mur et l’extérieur. C’est une technique qui coûte plus chère mais qui est aussi éligible aux aides de l’Etat. Elle ne diminue pas la surface habitable et a une très bonne résistance à l’eau ce qui garantit que les murs ne moisiront pas.

Une autre technique d’isolation existe: l’isolation répartie. Il s’agit d’intégrer des isolants à la structure porteuse d’un bâtiment. C’est une méthode au coût modéré mais plus envisageable lors d’une construction de logement que d’une rénovation.

 

Quels sont les matériaux les plus adaptés pour l’isolation ?

La chaleur s’échappe en quantités différentes selon les parties de la maison, mais la grande majorité est perdue par le toit et par les murs. Ce sont donc les premiers endroits qu’il faut isoler. Il est pour autant important de vérifier l’état de l’ancienne isolation, voir si elle doit être enlevée complètement, ou améliorer en posant des couches supplémentaires. Il est aussi nécessaire de vérifier l’état des murs notamment en cas de moisissures pour agir avant la pose de nouveaux isolants.

Le toit étant la cause de la plupart des échanges thermiques avec l’extérieur il semble important de s’y attarder. Cela permet de limiter les déperditions thermiques mais aussi peut-être de revaloriser un grenier inutilisable sans isolement. Pour cela on peut ajouter un matelas en laine de verre ou de roche. Un part-vapeur peut aussi être appliqué pour une meilleure étanchéité.

Pour isoler le sol et les plafonds, il s’agit généralement de panneaux à poser. On peut alors envisager des panneaux XPS ou des panneaux EPS en fonction de ce qui est le plus pratique.

La dernière isolation à mentionner est celle des murs. Pour les murs extérieurs, l’isolant doit être à la fois thermique et acoustique. On opte alors pour une isolation en laine de roche Rockwool. Pour l’isolation intérieure, des panneaux de laine de verre sont envisageables. Il existe aussi la possibilité des isolants minces. Ce sont des plaques en film d’aluminium ayant une très bonne résistance à l’eau mais étant moins épais et moins efficaces que des plaques de laine de verre.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>