Entreprendre des travaux et trouver le financement

Le crédit ou le prêt hypothécaire désigne une solution souple qui convient à un emprunteur voulant disposer de sommes conséquentes, tout en bénéficiant d’une déduction fiscale importante. Il est la solution adaptée si l’emprunteur possède un bien immobilier qui n’a pas encore été donné en hypothèque (garantie). Cependant, il faut savoir que contracter un tel prêt impose des frais d’actes de crédit non négligeables. Ils peuvent représenter entre 2 et 3 % du montant total de l’emprunt. Il ne faut pas non plus oublier les frais de dossier de la banque ou de l’organisme de prêt, pour l’ouverture du crédit.

Comprendre le crédit hypothécaire

Il faut savoir qu’un emprunteur peut encore contracter un nouveau crédit hypothécaire même s’il en a déjà un. En effet, si la partie déjà remboursée du crédit actuel est suffisante pour couvrir les travaux à entreprendre, l’emprunteur peut emprunter à nouveau cette somme via une restructuration de crédit, sans avoir à recourir à une nouvelle hypothèque. Néanmoins, l’emprunteur sera exposé à des frais de dossier de la banque. Il aura à emprunter au taux actuel du marché car la banque ou l’organisme de prêt considère cela en tant que nouvelle ouverture de crédit même si elle est incorporée à l’existante. Aussi, le crédit hypothécaire octroie des sommes supérieures à 50.000 €. Il propose une durée de remboursement plus longue à des taux très avantageux. Pour savoir le prêt que l’emprunteur peut demander, il est recommandé d’utiliser un prêt hypothécaire simulation.

Et le prêt rénovation ?

Le prêt rénovation peut aussi être une solution pour financer des travaux d’aménagement et de rénovation, sur présentation de devis ou de facture. Il a un taux d’intérêt fixe, qui ne change pas durant toute la durée du remboursement. Au contraire d’un crédit hypothécaire, un prêt rénovation ne requiert pas toujours de garantie. Il n’engendre pas non plus de frais de dossier ni de frais d’actes de crédit. Aussi, si l’emprunteur réalise des travaux pour réduire sa consommation d’énergie, la banque ou l’organisme de prêt est à même de lui proposer des taux avantageux. Le prêt rénovation permet de disposer des sommes moindres, soit à partir de 2.000 €. Son taux est plus élevé, s’il est plus simple à souscrire. Par ailleurs, la demande est rapide et peut se faire en ligne. Les justificatifs demandés sont faciles fournir. Ce sont, entre autres, les devis, les factures, les justificatifs de revenu, les attestations de livraison et autres.

Lequel choisir ?

Opter pour un crédit hypothécaire ou un prêt rénovation dépend de la situation de l’emprunteur et de ses besoins. Si le crédit hypothécaire permet d’obtenir des sommes plus importantes à un taux compétitif et des avantages fiscaux, son coût n’est pas négligeable. Le prêt rénovation propose la solution de la flexibilité. Il ne demande pas toujours de garantie, tout en évitant les frais annexes.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>