Le devis, un document gratuit ou payant

Le devis désigne un document qui doit être en principe gratuit. Cependant, une société est à même de faire payer ce chiffrage travaux maison, dans la mesure où elle devrait se déplacer à domicile, à titre d’exemple. Il faut quand même préciser que le professionnel a l’obligation d’annoncer clairement s’il va facturer ou non son devis. Aucunement, il ne pourra demander de le payer que s’il en a informé préalablement et précisé son montant. Sinon, on est en droit de refuser de payer.

chiffrage travaux maison

Les engagements stipulés dans le devis

Une fois accepté, le devis est considéré comme un contrat entre le client et l’artisan professionnel. Il devient définitif et engage les deux parties. De son côté, le professionnel sera tenu par les indications mentionnées dans le contrat. Ce sont le prix, la date de début des travaux, le délai d’exécution, les matériaux utilisés et autres. Tout cela implique la pertinence d’un devis extrêmement détaillé, afin d’éviter toute ambiguïté. Du côté du client, il s’engage à faire réaliser les travaux, dès l’apposition de la mention « Bon pour accord » et signé le chiffrage travaux maison.

La pertinence de la demande d’un devis

Faire réaliser un devis est fortement recommandé, car cela garantit plusieurs avantages. En effet, il permet de concrétiser dans les détails les travaux qu’on souhaite réaliser, notamment les matériaux et les techniques utilisées. Un chiffrage travaux maison donne également la possibilité de savoir et de contrôler les prix pratiqués ainsi que les prestations proposées par la société. C’est aussi un excellent moyen de tester la fiabilité ainsi que le sérieux de l’entrepreneur.

Ce qu’il faut savoir sur un devis

Il faut savoir que l’engagement stipulé dans le chiffrage travaux maison détient une durée de validité limitée, qui peut être de 1, de 2 ou de 6 mois. Au-delà de ce délai, l’offre initiale est considérée comme caduque si le professionnel est libre de modifier les tarifs. Aussi, un devis permet d’exercer ou d’avoir des recours en cas de litige. Ceux-ci peuvent être le dépassement du montant du devis, la non-conformité des matériaux ainsi que des techniques employés, le délaissement ou l’abandon du chantier en cours, la malfaçon, le non-respect des délais de livraison, le recours à d’autres pratiques non stipulées dans le devis… Dans tous les cas, la règle d’or à retenir par un client commanditaire d’un devis serait de réclamer plusieurs devis auprès de plusieurs professionnels. Il n’est pas rare qu’une seule et même prestation soit facturée du simple au double, si on ne prend pas cette peine. De plus, il se peut aussi que d’autres sociétés proposent des techniques et le recours à des équipements plus performants, à moindre coût.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>