Comment Bruxelles arrive-t-il à booster son économie nationale ?

Toutes les récentes études le diront, la région de Bruxelles-Capitale constitue la première économie du pays, et fait partie des plus riches d’Europe.

Bruxelles est un pôle de développement important, ce qui apporte à la région un attrait spécifique du point de vue économique (emploi, investissement, aides publiques…).

Si Bruxelles arrive aussi bien à s’en sortir économiquement, c’est tout le pays qui sent l’impact et prend le train en marche pour afficher un taux de croissance élevé et constant.

Les principales raisons de l’essor économique bruxellois

À première vue, Bruxelles est une ville très active en termes d’entreprenariat. Elle compte un grand nombre d’entreprises et d’activités commerciales indépendantes qui tournent à plein régime toute l’année.

Et son succès tient principalement de ces quelques raisons :

  • Une bonne structuration de l’économie locale

Personne ne niera que la réussite économique de la ville repose sur son organisation rigoureuse en termes de législation et de transaction. Les pouvoirs publics prennent soin de structurer l’économie locale afin que tout le monde (indépendant, TPE, PME, grandes firmes) ait les mêmes chances de se développer et de développer leurs activités.

Si dans la plupart des pays, les démarches administratives rebutent les professionnels, à Bruxelles, elles sont pour le moins de plus en plus facilitées par des initiatives techniques.

  • Un soutien financier aux entreprises et aux particuliers

Parmi les points forts de Bruxelles, c’est sa faculté à promouvoir et encourager l’entreprenariat qui fascine le monde. L’État a mis en place et contribue à la mise en œuvre d’une politique d’aide financière aux entreprises qui œuvrent dans tous les secteurs d’activités légales sur le territoire.

Prenons notamment le cas des subventions octroyées à titre de « Primes et subsides pour les entreprises à Bruxelles ». Ce sont des aides financières destinées à encourager les entreprises à diversifier et à accroître leurs activités pour générer plus de revenus, créer des emplois, servir des causes communes, etc.

  • La création d’emplois et d’opportunités

L’emploi est un casse-tête, quel que soit le pays concerné. On dira toujours qu’il n’y en aura jamais assez d’emploi dans un pays pour répondre à la demande infiniment croissante.

Même si elle n’a pas résolu le problème dans sa totalité, Bruxelles s’est donné le moyen d’encourager la création d’emploi pour permettre à l’entreprenariat de constituer un levier pour l’économie à l’échelle nationale.

Par exemple, avec l’initiative d’accorder des primes aux entreprises, des cabinets de consultants en prime ont vu le jour afin d’aider aux mieux les entreprises. On dénombre également de nombreux chasseurs de primes qui travaillent à leur compte, répartis dans toute la région.

 

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>